Sankt Peterburg
Sweden

 

PictoHistoireombre117    New Picto Menu Balades à Montigny out 117 ombre copie     PictoVieMunicipaleoutombre117     PictoEducationombreout117     Vieassociativeombreout117     PictoUrbanismeettravauxout     Pictoeconomietourismeout

1944 : l'été de tous les dangers

« 1944, l'été de tous les dangers »

1. Ferme de la Proutière

La fin de la moisson approche en cette soirée du 24 juillet 1944 à la ferme de la Proutière,
sur le plateau que franchit la petite route qui mène à Reculay.
Il est 20 heures, les ouvriers travaillent à rassembler les gerbes dans les champs, lorsque, suite à une dénonciation, un groupe d'une cinquantaine d'allemands fait irruption.
Tout le personnel est aligné le long du mur de la grange et tous les bâtiments sont fouillés de fond en comble. Pendant ce temps, Guiliane (5ans) et Guy (10 ans) en profitent pour se sauver dans le bois derrière la ferme, Roland (8ans) le 3ème enfant de la famille Hallouin est lui resté à la ferme.
Les allemands procèdent ensuite à l'arrestation de Lucienne Hallouin et de 3 ouvriers.
Deux d'entre eux seront libérés 8 jours après et le dernier au bout de 2 mois.
Quand à André Hallouin, absent de la ferme, il fut contraint de se constituer prisonnier à la kommandantur de Châteaudun ; Dans le cas contraire, la ferme aurait été incendiée le lendemain.
Leur « crime » ? Avoir hébergé des résistants en liaison avec le réseau de la forêt de la Gaudinière .Réseau qui s'occupait du rapatriement en Angleterre des aviateurs abattus et du sabotage des voies ferrées.

L'enfer de Ravensbrück pour Lucienne Hallouin :

Après son arrestation, Mme Hallouin fut emprisonnée à Chartres avant d'être dirigée sur les camps de Romainville puis de Compiègne. Elle sera finalement déportée au camp d'extermination de Ravensbrück (le pont des corbeaux) avant de connaître une mort affreuse à 37 ans dans une chambre à gaz au mois de mars 1945.

L' horreur de Büchenwald pour André Hallouin :

Mr Hallouin fut transféré de Compiègne à Büchenwald . Devenu le matricule 81020, il fut affecté au commando extérieur « Witten-Anwen » travaillant pour une aciérie de la Ruhr.
Le camp de Büchenwald fut libéré le 11 avril 1945.
André Hallouin rentra à la Proutière où il retrouva, seul, ses trois enfants....

Sous la plaque apposée sur le mur de la ferme, chaque 15 août se tient une cérémonie commémorative qui n'a d'autre ambition que de rappeler aux générations futures les sacrifices consentis par leurs aînés pour la cause de la paix et de la liberté. (+Lien avec article de presse)

2. Le 16 juin à l'aube : « les derniers bombardements allemands sur l'Eure et Loir »

 

Lire la suite : 1944 : l'été de tous les dangers

Helsinki
Tourism